Peinture et philosophie : Gilles Deleuze

Grace à Wang Yan Cheng, je viens de découvrir le philosophe Gilles Deleuze. Un ensemble de 8 séances sur la peinture, datant de son enseignement des années 80, est disponible.

Dans un discours très accessible et vivant, il explique le processus de création picturale. En prenant pour exemples Cézanne, Turner, Bacon… le philosophe montre que la peinture d’un tableau passe par une phase nécessaire de chaos. De là, une sorte de germe doit se développer, qui, sous la forme d’un diagramme propre à l’artiste, débouchera sur un fait pictural. C’est à dire le tableau fini et réussi. Ou sur rien du tout, si le peintre ne parvient pas à faire monter la couleur du chaos. Dit comme ça, ce n’est peut-être pas évident à saisir, mais Deleuze prend le temps de tout décortiquer, au cours des trois premières séances. Ce sont celles-là que j’ai trouvées les plus intéressantes.

De nombreuses retranscriptions des cours de Gilles Deleuze sont disponibles sur univ-paris8.fr, mais je n’ai pas trouvé les premières séances sur la peinture. En fait, elles y sont. La qualité du 1er enregistrement est mauvaise, mais elle devient bonne à partir du 2d.

Je les ai également enregistrées depuis youtube en mp3 :